Vous souhaitez ouvrir votre porte ? Offrir un moment d’hospitalité de manière ponctuelle, ou plus régulière ? Partager un espace devenu trop grand après le départ des enfants ? Faire profiter quelqu’un d’une chambre, d’une dépendance ? Faire découvrir à vos enfants le sens de l’accueil de l’autre, d’une autre culture ? Inviter quelqu’un dans votre location étudiante ? Proposer un appartement inoccupé avant un changement d’utilisation, ou pendant que vous n’êtes pas là ?

Vous êtes seul(e) actif, étudiant ou retraité, ou vous êtes une famille urbaine ou rurale (avec transports possibles), avec ou sans enfants, monoparentale ou/homoparentale

Vous avez envie de vivre une expérience humaine originale d’ouverture, d’accueil, d’échanges, vous pouvez le faire au sein d’un réseau d’hébergeurs, tout en étant en lien avec votre référent-hébergement, et en sachant que des accompagnateurs peuvent s’occuper des personnes que vous accueillez.

Vous avez la conviction qu’il faut se positionner humainement et concrètement en tant que citoyen face au rejet et à l’exclusion des exilés, tout en continuant à oeuvrer pour qu’ils soient pris en charge par les pouvoirs publics.

Alors n’hésitez plus, faites le premier pas, contactez-nous pour poser toutes les questions que vous avez, ou inscrivez-vous à nos Apéros « Accueil des nouveaux ou de ceux qui pourraient l’être ».

Qui accueillons-nous ?

  • Des personnes qui devraient obtenir une solution d’hébergement plus ou moins prochainement, mais qui sont à la rue, et qui sont enregistrés à la Préfecture.
  •  

  • Des demandeurs d’asile , plutôt des hommes jeunes et quelques femmes.
  • Mais aussi des jeunes majeurs apprentis, qui ne sont plus pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance, mais qui n’ont pas encore de carte séjour.
  •  

  • Des couples et familles avec enfants en attente de régularisation.

Ils viennent d’Afrique Subsaharienne (dont la Guinée), d’Arménie , d’Irak , de Syrie, d’Algérie, Tunisie , Maroc, de Djibouti, Géorgie, Albanie,…

Devenir hébergeur

Nous contacter

Vous vous posez des questions sur un possible accueil chez vous ?
Vous avez regardé notre site, rencontré ou pas quelqu’un qui le faisait déjà, mais vous aimeriez échanger avec l’association Welcome, vous positionner par rapport à ce que vous pouvez proposer, entendre ce que nous proposons pour vous accompagner …
Contactez-nous par la fiche contact ou par mail

Nous rencontrer

L’association agit principalement autour de Rouen et Elbeuf. Son rayon d’action est cependant variable puisqu’il dépend en partie de la localisation du domicile de ses adhérents.

Nous vous proposons un accueil

Nous vous appelons, suite à notre échange, pour vous proposer une personne à accueillir. Vous décidez de vous lancer, on amène la personne à votre domicile. On prend le temps de la présentation, de la mise en lien, et on signe le contrat tripartite.

Nous assurons le suivi tout le temps du séjour

Pendant les 4 à 6 semaines convenues, vous êtes en contact avec le Référent hébergement de Welcome qui prend des nouvelles, vous pouvez-lui poser toutes les questions qui vous viennent sur le déroulement du séjour, et vous avez le contact avec l’accompagnateur référent de la personne accueillie, si vous en avez besoin, car vous, votre engagement, c’est l’hospitalité avant tout. En toute liberté, bien sûr.

Nous accompagnons la personne ailleurs

Un peu avant la fin du séjour fixé dans la convention, nous vous contactons ainsi que la personne accueillie, pour que son chemin se poursuive dans un autre lieu d’accueil.

Ils témoignent

Al Rasha

Le plus important : je me suis sentie en sécurité, ce qui m’a permis de m’organiser et de pouvoir penser à autre chose.

Soba

Je viens de Guinée et suis mère de 5 enfants que j’ai du laisser là-bas. Pour moi, la France était la vie rêvée, mais en arrivant ce n’était pas ça. C. et C. qui m’ont reçue m’ont accueillie malade après plusieurs jours de rue. Elles m’ont vraiment aidée, accueillie comme ma famille, ce que je n’ai pas eu quand j’étais enfant. De mon côté, j’aide aussi les gens à mon tour en leur donnant par exemple ce que je ne mange pas.

Isabelle

Quand on arrive ici, on n’a aucune attache, aucun lien. On est parfois hébergé à l’hôtel quelques jours, puis quelques jours sans aide. Lorsque vous êtes accueillis dans une famille : pendant un mois, vous êtes à l’abri, en sécurité, quelqu’un s’occupe de vous. Il y a aussi la chaleur d’une famille, qui vous accueille et font tout pour que vous vous sentiez à l’aise. Dès le premier jour, je me suis sentie chez moi. Je dors bien, je parle avec les enfants. C’est beaucoup pour moi qui ai quitté ma famille et étais seule. Vous donnez un espoir aux personnes, et la chaleur, l’humanisme. Le monde n’est pas aussi mauvais qu’on pourrait l’imaginer.

Xavier

Comme professeur à la fac, j’avais déjà été confronté aux difficultés d’étudiants sans papiers. Mes enfants ont quitté la maison, il y a de la place. Nous avons accueilli seulement pendant trois jours, car A. a eu une place en Cada trois jours après son arrivée chez nous. Nous avons passé deux soirées ensemble, été voir un film. Si on était à leur place, on aurait envie d’être accueilli de cette façon. N’hésitez pas, c’est pas compliqué.

Flore

Nous accueillons un couple avec un enfant (puis deux depuis 15 jours car il y a eu une naissance) depuis le 30 novembre. Ces personnes se sont exilées pour des raisons de sûreté. On leur fait découvrir le français par des jeux, des couleurs, on mange ensemble. Ils nous font découvrir la cuisine arménienne et leur pays qu’ils aiment évoquer. Un de nos enfants fait sa crise de jalousie, mais c’est une expérience enrichissante.

FAQ Hébergement

L’association

> Qu’est-ce-que Welcome Rouen Métropole ?
> Quelles sont les valeurs de Welcome Rouen Métropole ?
> Je souhaite vous contacter en personne, comment faire ?
> Je souhaite faire un don, comment faire ?

Les besoins d’hébergement

> Qui sont les personnes hébergées dans l’ensemble des propositions d’hébergement de Welcome Rouen Métropole ?
> Qui sont les personnes hébergées à domicile ?
> Quel est l’intérêt d’un hébergement chez un particulier, et les caractéristiques requises ?
> Je préfèrerai héberger une femme, c’est possible ?
> J’habite à la campagne, ou en dehors des grands centres urbains, c’est possible ?
> A quel rythme doit-on héberger ?

Les modalités d’hébergement

> Qu’est-ce-que le contrat d’hébergement ?
> Combien de temps dure l’hébergement ?
> Combien de temps dure l’hébergement dans le dispositif Welcome ?
> Je peux proposer un logement, mais ne souhaite pas m’occuper des repas, c’est possible ?
> Dois-je payer la nourriture et les autres frais de la personne hébergée ?
> Je peux proposer un logement, mais pas de vie de famille, c’est possible ?
> Je n’ai pas de connaissances sur ce qu’est une demande d’asile, cela est un problème ?

Le suivi de l’hébergement

> Quel est le rôle de Welcome Rouen Métropole pendant la durée de l’hébergement ?
> J’ai un conflit avec la personne hébergée, que faire ?
> Dois-je aider les personnes dans leurs démarches ?

La fin de l’hébergement

> Où va la personne hébergée quand elle part de chez moi ?
> Je souhaite mettre fin à l’hébergement avant la fin du contrat, est-ce possible ?
> Que se passe-t-i si la personne hébergée obtient une place en Centre de demandeurs d’asile ?
> A-t-on des contacts avec les autres hébergeurs ?

Apporter votre appui à Welcome Rouen Métropole autrement

On peut être sensible à la cause des migrants, mais ne pas avoir de place pour héberger. Nous avons besoin de bénévoles pour l’accompagnement des personnes, pour rejoindre les équipes travaillant autour des maisons partagées, ou assurant le suivi des familles hébergées dans les appartements. Des activités culturelles sont développées et demandent aussi des accompagnateurs. Et puis votre réseau, peut parfois être essentiel pour trouver des stages, pour rechercher des patrons en apprentissage, ou pour les premières possibilités de travail.
Consultez notre rubrique Devenir Bénévoles pour plus d’informations, ou n’hésitez pas à remplir la fiche Contact.

Welcome en Vidéos