<!–Modification du lire plus sur le blog—> <!–Fin modification lire plus sur le blog–>

FAQ Hébergement

L’association

> Qu’est-ce-que Welcome Rouen Métropole ?
> Quelles sont les valeurs de Welcome Rouen Métropole ?
> Je souhaite vous contacter en personne, comment faire ?
> Je souhaite faire un don, comment faire ?

Les besoins d’hébergement

> Qui sont les personnes hébergées dans l’ensemble des propositions d’hébergement de Welcome Rouen Métropole ?
> Qui sont les personnes hébergées à domicile ?
> Quel est l’intérêt d’un hébergement chez un particulier, et les caractéristiques requises ?
> Je préfèrerai héberger une femme, c’est possible ?
> J’habite à la campagne, ou en dehors des grands centres urbains, c’est possible ?
> A quel rythme doit-on héberger ?

Les modalités d’hébergement

> Qu’est-ce-que le contrat d’hébergement ?
> Combien de temps dure l’hébergement ?
> Combien de temps dure l’hébergement dans le dispositif Welcome ?
> Je peux proposer un logement, mais ne souhaite pas m’occuper des repas, c’est possible ?
> Dois-je payer la nourriture et les autres frais de la personne hébergée ?
> Je peux proposer un logement, mais pas de vie de famille, c’est possible ?
> Je n’ai pas de connaissances sur ce qu’est une demande d’asile, cela est un problème ?

Le suivi de l’hébergement

> Quel est le rôle de Welcome Rouen Métropole pendant la durée de l’hébergement ?
> J’ai un conflit avec la personne hébergée, que faire ?
> Dois-je aider les personnes dans leurs démarches ?

La fin de l’hébergement

> Où va la personne hébergée quand elle part de chez moi ?
> Je souhaite mettre fin à l’hébergement avant la fin du contrat, est-ce possible ?
> Que se passe-t-i si la personne hébergée obtient une place en Centre de demandeurs d’asile ?
> A-t-on des contacts avec les autres hébergeurs ?

Apporter votre appui à Welcome Rouen Métropole autrement

On peut être sensible à la cause des migrants, mais ne pas avoir de place pour héberger. Nous avons besoin de bénévoles pour l’accompagnement des personnes, pour rejoindre les équipes travaillant autour des maisons partagées, ou assurant le suivi des familles hébergées dans les appartements. Des activités culturelles sont développées et demandent aussi des accompagnateurs. Et puis votre réseau, peut parfois être essentiel pour trouver des stages, pour rechercher des patrons en apprentissage, ou pour les premières possibilités de travail.
Consultez notre rubrique Devenir Bénévoles pour plus d’informations, ou n’hésitez pas à remplir la fiche Contact.

L’association

Qu’est-ce-que Welcome Rouen Métropole ?

Welcome Rouen Métropole est une association 1901. Elle a pour objet l’hébergement temporaire et gratuit de migrants dans l’attente d’une solution institutionnelle, au domicile des particuliers, dans des appartements, ou dans des maisons partagées.

Ce temps privilégié d’hospitalité est l’occasion d’une rencontre et d’échanges entre les personnes accueillies et ceux qui les hébergent. Elle permet aux uns de se sentir en sécurité et entourés, et de jouir d’une période de répit, et aux autres de s’ouvrir à des expériences et des cultures méconnues, de connaître la réalité des parcours migratoires.

Quelles sont les valeurs de Welcome Rouen Métropole ?

Sans distinction politique ni religieuse, Welcome Rouen Métropole se réfère à la charte de Welcome France.

Les valeurs qui animent Welcome sont l’ouverture culturelle, la solidarité, la générosité, l’hospitalité.

Je souhaite vous contacter en personne, comment faire ?

Vous pouvez nous contacter sur la fiche contact de ce site. Vous serez joint(e) par l’un des bénévoles, en fonction de votre demande : hébergement potentiel, envie de donner de votre temps, ou toute autre demande. Nous organiserons après l’appel téléphonique, et si vous le souhaitez, une rencontre pour vous faire mieux connaître l’association, vous présenter nos activités, et répondre à toutes vos questions. Et bien évidemment, vous resterez entièrement libre de donner suite.

Je souhaite faire un don, comment faire ?

Sachez que tous les dons sont entièrement utilisés pour les activités liées à l’hébergement des migrants. Ils sont bien évidemment défiscalisés : vous pourrez déduire 66% du montant de votre don. Vous pouvez le faire directement en ligne, ou envoyer un chèque par courrier à Welcome Rouen Métropole, 10 rue de Bammeville, 76000 Rouen. N’oubliez pas de joindre vos coordonnées postales, mail, et téléphone.

Vous pouvez faire un don ponctuel, ou faire un don mensuel régulier pour nous aider à payer les loyers.

Les besoins d’hébergement

Qui sont les personnes hébergées dans l’ensemble des propositions d’hébergement de Welcome Rouen Métropole ?

Des personnes qui devraient obtenir une solution d’hébergement plus ou moins prochainement, mais qui sont à la rue, et qui sont enregistrés à la Préfecture.

  • Des demandeurs d’asile, plutôt des hommes jeunes et quelques femmes.
  • Mais aussi des jeunes majeurs apprentis, qui ne sont plus pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance, mais qui n’ont pas encore de carte séjour.
  • Quelques couples et familles avec enfants en attente de régularisation.

Qui sont les personnes hébergées à domicile ?

Des personnes qui devraient obtenir une solution d’hébergement plus ou moins prochainement, mais qui sont à la rue, et qui sont enregistrés à la Préfecture.

  • Principalement des demandeurs d’asile, plutôt des hommes jeunes et quelques femmes.
  • Parfois des jeunes majeurs apprentis, qui n’ont pas encore la carte séjour à laquelle ils ont droit. Elle leur donnera droit à un hébergement en foyer de jeune travailleur, ou les fera bénéficier d’une allocation logement.

Quel est l’intérêt d’un hébergement chez un particulier, et les caractéristiques requises ?

L’hébergement chez un particulier aide à sortir de la précarité angoissante des hébergements d’urgence, ou de la rue. Elle offre un temps de répit, un lieu de vie où stabilité, tranquillité, et intimité peuvent permettre d’engager une reconstruction qui sera essentielle dans le parcours de vie d’une personne. Dans un foyer français c’est pour les migrants, l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes, d’apprendre le français et les coutumes et tout simplement de retrouver de la chaleur humaine.

Pour ceux qui accueillent, c’est une nouvelle rencontre, une relation humaine forte et riche, la connaissance d’une nouvelle culture.

Je préfèrerai héberger une femme, c’est possible ?

Environ 80% des personnes ayant besoin d’un hébergement sont des hommes seuls. C’est possible, mais le temps d’attente avant que l’on vous propose quelqu’un peut être long.
Sachez que l’on peut vous proposer un homme qui a déjà été hébergé plusieurs fois avec des retours très positifs, et que l’on connaît donc bien depuis longtemps.

J’habite à la campagne, ou en dehors des grands centres urbains, c’est possible ?

Les migrants ont en fait beaucoup de contraintes ou d’obligations auxquelles ils doivent se soumettre. Ils suivent des cours de français indispensables, ils ont à se rendre à des permanences limitées dans le temps pour des vêtements ou de la nourriture, ou pour leur santé. Et surtout ils ont de nombreuses démarches administratives à effectuer.
Bien sûr c’est possible à la campagne, à condition qu’il y ait des moyens de transports, ou que vous ayez vous-même des trajets réguliers à faire. Cependant, ce peut être occasionnellement un temps de répit ou de repos, pour une période où les activités sont moindres.

A quel rythme doit-on héberger ?

C’est complètement à votre convenance, et constamment modulable en cours d’année, en fonction de vos souhaits.

Certaines personnes hébergent régulièrement, même si en général nous laissons un peu de temps entre deux hébergements d’un mois. D’autres hébergent deux ou trois fois par an. D’autres n’hébergent pas au printemps ou en été, car ils louent une dépendance, par exemple. C’est vraiment, comme on veut, et comme on peut.

Les modalités d’hébergement

Qu’est-ce-que le contrat d’hébergement ?

Le contrat d’hébergement permet de s’assurer que l’hébergé comme l’hébergeur connaissent leurs obligations mutuelles, la durée prévue de l’hébergement et toute autre modalité pertinente. Il est tripartite, signé également par un membre de l’association Welcome Rouen Métropole qui sera le correspondant que vous pourrez joindre, à la moindre question. Il y aura parfois en plus, un référent accompagnateur qui s’occupe plus des démarches de la personne accueillie. Votre rôle à vous, c’est avant tout de donner un toit et de la chaleur humaine.

Le contrat est rempli lors de la rencontre initiale.

Combien de temps dure l’hébergement ?

La durée minimum d’hébergement est de 1 mois. Cette durée minimum est importante pour que nous puissions organiser notre planning, les hébergés changeant tous les mois.
Certains souhaitent prolonger de deux semaines, ou prolonger une fois : nous en discutons, mais nous souhaitons vivement qu’il y ait une échéance contractuelle.

Combien de temps dure l’hébergement dans le dispositif Welcome ?

L’hébergement dans le dispositif Welcome Rouen Métropole, c’est-à-dire le temps de prise en charge entre les différents lieux d’hébergement, ne devrait pas excéder 6 mois. Il s’agit bien d’une pause, d’un temps de répit dans un parcours, avant que n’émergent d’autres solutions. Nous n’avons pas la capacité de fournir de logement pérenne, ceci est contractuel avec les hébergés. Par ailleurs, ceci permet de donner leur chance à plus de personnes.

Je peux proposer un logement, mais ne souhaite pas m’occuper des repas, c’est possible ?

Il est tout à fait possible de proposer essentiellement une aide au logement. Il faudra donner la possibilité d’un accès à la cuisine, pour que la personne puisse laisser quelques provisions, et utiliser réfrigérateur et outils de cuisson. Les règles de cohabitation seront fixées au démarrage.

Dois-je payer la nourriture et les autres frais de la personne hébergée ?

C’est en fait comme vous le souhaiterez. Vous n’avez pas l’obligation de le faire. Si c’est un demandeur d’asile, en principe ils reçoivent l’aide aux demandeurs d’asile (ADA). C’est un montant journalier, 6,80 euros/jour pour une personne seule non hébergée dans un Centre de demandeur d’asile. Ils vont la plupart du temps au Restau du cœur, ou autres structures d’appui alimentaire. S’ils sont apprentis, ils ont leur salaire d’apprenti.
Vous êtes bien sûr libre de participer, comme vous en avez envie, et comme vous le pouvez.
Certaines personnes les invitent régulièrement à leur table, d’autres de temps en temps. Ils doivent pouvoir se faire à manger.

Je peux proposer un logement, mais pas de vie de famille, c’est possible ?

Bien sûr, chacun selon son mode de vie. Certaines personnes accueillies sont d’ailleurs très indépendantes. Il suffit parfois d’inscrire la convivialité en partageant un repas, une activité, une sortie de temps en temps. Dans ce type de rencontre, l’intérêt est vraiment des deux côtés et vous pourrez aussi faire des rencontres riches en émotion qui vous donneront envie de partager un peu plus. Mais partager un toit est déjà une grande chose !

Je n’ai pas de connaissances sur ce qu’est une demande d’asile, cela est un problème ?

Pas du tout, ceci ne sera aucunement un problème pour la qualité de votre accueil. Vous trouverez cependant des informations dans le kit-ressources dans la rubrique Accueillir-Héberger ; dans les liens vers des sites partenaires, et sur les sujets connexes, dans nos Actualités. Et vous pourrez bien sûr nous interroger.
Il ne serait pas étonnant que vous deveniez plus attentifs aux informations, ou actualités concernant cette thématique, ou concernant les pays d’origine.

Le suivi de l’hébergement

Quel est le rôle de Welcome Rouen Métropole pendant la durée de l’hébergement ?

Lors de la venue de la personne accueillie, et de la signature du contrat tripartite vous rencontrez un bénévole de l’association. Elle sera la référente hébergement pendant toute la durée du séjour, et sera disponible par téléphone et mail pour répondre aux questions qui se poseraient. Elle peut aussi agir comme médiateur avec la personne hébergée, si vous en ressentiez le besoin.
Le référent hébergement vous appellera au bout d’une semaine, et la fréquence sera ensuite adaptée en fonction de vos souhaits. Un échange mail pourra aussi être mis en place pour ne pas vous importuner. Un référent accompagnateur est souvent nommé pour toutes les autres facettes de l’accompagnement.

J’ai un conflit avec la personne hébergée, que faire ?

La grande majorité des hébergements se passent bien, et les ajustements toujours nécessaires dans une relation humaine, se font tout simplement.
La plupart des petites tensions que l’on a pu voir sont dues à des incompréhensions, des besoins et des attentes de chacun qui se résolvent très facilement par une communication directe, claire, et bienveillante.
Si cependant, vous souhaitiez une intervention du référent Hébergement, ceci serait fait dans les meilleurs délais, et si vous le désiriez, nous reprendrions la personne accueillie, après avoir fait le point.

Dois-je aider les personnes dans leurs démarches ?

Non, la priorité pour vous est l’hébergement et la convivialité, en fonction de vos habitudes de vie. Par ailleurs, les personnes sont aidées par notre réseau de partenaires, que nous connaissons bien. Il y a un référent hébergement pour les conditions de séjour, mais il y a aussi (parfois c’est le même) un référent accompagnateur pour aider la personne dans ses démarches administratives et juridiques. Par ailleurs, cette aide demande des connaissances et/ou compétences.
Par contre libre à vous, d’accompagner parfois la personne accueillie pour un soutien moral, ou par une présence rassurante à une audience, ou dans tel ou tel contact avec l’administration.

La fin de l’hébergement

Où va la personne hébergée quand elle part de chez moi ?

Welcome Rouen Métropole s’engage à héberger les personnes entrées dans le dispositif au plus six mois, exceptionnellement neuf mois. C’est une donnée connue par les accueillis.
Quand elle part de chez vous, la personne est accompagnée dans ce laps de temps au domicile d’autres personnes, parfois des communautés religieuses qui sont en lien avec nous.
Quand son temps d’hébergement est terminé, elle est prévenue à l’avance de façon à trouver des solutions alternatives (hébergement d’urgence, réseau de solidarité, ou autre possibilité). On ne peut en aucun cas assurer de solution de logement pérenne.

En cas de demande d’asile refusé, sans plus aucun recours possible, la personne est dirigée vers les structures compétentes dans l’aide des sans-papiers.

Je souhaite mettre fin à l’hébergement avant la fin du contrat, est-ce possible ?

Vous pouvez mettre fin à l’hébergement à tout moment, quel que soit la raison. Nous vous demandons de prévenir cependant le plus longtemps à l’avance possible, afin que nous puissions envisager des solutions alternatives.

Que se passe-t-il si la personne hébergée obtient une place en Centre de demandeurs d’asile ?

Les places en CADA sont de plus en plus difficiles. Si un demandeur d’asile obtient une place, il doit obligatoirement l’accepter, sous peine de perdre tous ses autres droits, y compris l’aide financière de l’Etat (l’ADA). Il faudra donc que la personne quitte votre logement, selon les délais fixés par l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration), qui gère les placements.

A-t-on des contacts avec les autres hébergeurs ?

Ne manquez pas les rendez-vous proposés ! Une grande fête Welcome à l’automne chaque année permet de se retrouver et d’échanger. Un temps partagé annuel dans les beaux jours, que nous allons essayer d’organiser à partir de 2020. Mais aussi une randonnée, et un apéro tous les deux mois pour ceux qui veulent, et les nouveaux adhérents.